A Place to Stand

Mon article précédent “Alliés de la Liberté” l'origine comme une réponse par courriel à un avis de Gerry Nicholls dans le National Post. M.. Nicholls a répondu par e-mail, lequel, avec sa permission, J'inclus également dans sa partie pertinente:

“… Je dois dire que je suis d'accord avec une grande partie de ce que vous dites. En tant que “libéral” en ce sens à l'ancienne, J'ai toujours ressenti dans mes tripes que le Parti conservateur n'était pas vraiment ma maison. Conservateurs, après tout, ont un trait autoritaire qui ne cadre pas bien avec moi et n'ont traditionnellement pas été que sympathique à l'économie de marché libre.

“Le Parti libéral sur l'autre main était une fois le parti de la liberté. (À moins que mon histoire est erronée, le Parti libéral du Laurier était un ardent défenseur des droits individuels et la liberté économique.)

“Pourtant, depuis l'époque de Pearson et Trudeau, le Parti libéral a changé et est devenu le parti étatiste, s'aventurer dans le territoire néo-démocrates socialistes, abandonnant ses racines libérales classiques. Rappelons que ce sont les libéraux qui ont créé la NEP monstrueux et qui se sont opposés de libre-échange!

“Cet, par défaut fait que les conservateurs l'entreprise plus free-party conviviale, au moins par comparaison et au moins en théorie - même si, comme le premier ministre Harper a montré son engagement effectif à moins de gouvernement et plus de liberté est certainement discutable …”

Un des éléments déclencheurs qui m'a fait à l'étape enfin de la majorité souvent apathique dans la politique engagée qui a été le Anti-Terrorism Act, de 2002. Guidés par l'hystérie de 9/11, un grand nombre de nos représentants du public semblait perdre leur bon sens, à mon avis, et de mettre en place des mécanismes que je crois être extrêmement dangereux pour les libertés dont nous prétendons, et pour lequel nous avons longtemps envoyé et continuent d'envoyer les gens à lutter, et le. Cela a été adoptée, avec un soutien important à la Chambre, par un gouvernement libéral majoritaire.

Alors, imaginez ma surprise de me trouver, à la fin, un libéral! Un expatrié Albertain d'ailleurs, qui a toujours pensé que si je jamais rejoint de parti, je serais un conservateur. Mais le parti conservateur de M.. Harper n'est pas le parti conservateur de la vieille. 'Nuff said. Nombreux sont les anciens progressistes-conservateurs, et du Parti conservateur pourrait-have-been avons trouvé un bon foyer dans le Parti libéral du Canada.

Je vais accorder la plainte au sujet de la NEP (Je suis un ex-albertaine, après tout), et de l'ALENA à un degré - mais il convient de rappeler que les libéraux étaient dans l'opposition à l'époque, et sont supposé donc “oppose” le gouvernement de la journée. (Je pense “Opposition” est trop fort, cependant: elle tend à se polariser trop, conduisant à l'idée que nous devons tout simplement s'opposer à tout. Je pense que nous sommes censés faire l'examen critique, engager le débat, signaler les erreurs et omissions, d'améliorer les choses où nous pouvons, mais pas seulement catégoriquement “contre” tout.)

Mais alors que le dossier montre inconvénients, Il montre aussi sa bonne part des points positifs. Les libéraux nous a également apporté, par exemple, le Charte des droits et libertés. Si certaines questions ont au sujet des demandes particulières de la présente, et je suis sûr qu'il aura besoin d'ajustement en cours de route, dans la protection des minorités contre les excès ou les erreurs de la majorité, il est un élément clé pour assurer notre démocratie libre.

Comme une fois autoproclamé objectiviste, les aspects de la justice sociale m'a aussi donné à réfléchir, d'abord. Mais je suis venu à comprendre que les meilleurs intérêts de l'individu sont parfois mieux réalisés en termes de ce qui est bon pour le groupe ainsi.

Élimination de l'itinérance et la pauvreté, renforcement des tampons tels que l'assurance-emploi, l'accès universel à des soins médicaux, et soutenir une éducation préscolaire et de garde d'enfants seront cadre à long terme, me construire un meilleur, plus sûres, plus prospère et plus agréable monde où vivre et élever ma famille.

Mais ce que le Parti libéral, ou toute autre partie à cette question, signifie, dût-il tendance à ses valeurs de base dans le long terme, est dans un moment donné une large mesure un facteur de la population qui sont alors une source d'énergie, et comment ils sont pris dans les événements, grands et petits, de ce moment.

Archimède aurait dit “Donnez-moi un levier et un point d'appui, et je peux bouger le monde!” Le parti libéral est pour moi un très bon endroit pour se. Bien qu'il mai s'éloigner de temps à autre, fondamentalement, elle est encore le Parti de la liberté. Les valeurs fondamentales restent, et il est à moi, que pour les autres membres actifs et impliqués, pour garder la trace de ces valeurs fondamentales, et aider à maintenir le cap.

Les erreurs, omissions, et parfois aveuglements du passé, si visible dans 20:20 Rétrospectivement, peut être fixe. Ce qui compte ici sont ceux des valeurs fondamentales, et la volonté de les poursuivre à l'avenir.

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail
Cette entrée a été publiée dans Principes et étiqueté , , , , , , , , , , . Ajouter aux favoris permalien.