Alliés de la Liberté

A son avis, National Post “Peut-libertaires et les libéraux apprennent à être des amis?” (Juillet 27, 2009) Gerry Nicholls discute Cato Institute L'argument de Will Wilkinson pour les libertariens de demander l'alignement de gauche-libéraux.

Une juxtaposition étrange pour être sûr, mais M. Nicholls parsème ses discussions avec un certain nombre d'apartés contentieux, dont je répondre à trois:

  1. "Outre le fait que les libéraux n'aiment tout simplement pas le capitalisme …"
  2. «Le meilleur moyen de convaincre les libéraux d'adopter un ordre du jour pro-liberté …”
  3. "… Tories, alliés les plus naturels de la liberté. "

Ces observations suggèrent une méconnaissance frappante du libéralisme, oui, même le libéralisme, pour qui la liberté de l'individu est un principe fondamental. Selon le Encyclopaedia Britannica, et al, le libéralisme est "… une doctrine politique et économique qui met l'accent sur les droits et libertés de l'individu et la nécessité de limiter les pouvoirs du gouvernement. "

Plus particulièrement, la constitution du Parti libéral du Canada lui-même affirme que le Parti "… est consacrée aux principes qui ont toujours soutenu le parti: la liberté individuelle, responsabilité et la dignité de l'homme dans le cadre d'une société juste, et la liberté politique dans le cadre de la participation effective de toutes les personnes. "

Il est difficile de voir où les libéraux ont besoin de quelque façon à se convaincre d'adopter un ordre du jour pro-liberté, ni que la liberté a n'importe lequel plus des alliés naturels.

De la liberté de l'individu découle le droit pour un individu de posséder son travail et le produit du travail, tels, et le droit de donner ou de les échanger avec d'autres dans des opérations non coercitives.

Les marchés libres et le capitalisme lui-même suivi de cette. C'est pourquoi il est tout aussi difficile pour moi de concilier l'idée générale que les partisans d'une telle philosophie dédiée à la liberté “…n'aiment tout simplement pas le capitalisme.”

Sur ce point,, cependant, alors que je prétends que M. Martin commet une erreur dans le cas général, Je donnerai à une certaine vérité en ce qui concerne certains de nos plus extrêmes “de gauche” amis: tout en célébrant le droit d'un individu de posséder son propre travail et le produit du travail, tels, ils ne semblent perdre de vue cette valeur au moment où sont attribués et qui est utilisé pour tirer les entreprises qui créent des profits (même tout en créant sans doute l'emploi et la possibilité pour d'autres, ainsi). Je trouve cela étrange, aussi, mais le nœud de la question, c'est que même les droits que nous reconnaissons pleinement ne sont pas nécessairement sans entraves.

Living in a society of free persons means that our individual freedoms must by times be bounded such as also to give meaning to the rights of those other persons. C'est là que ça devient difficile, et c'est là que cela devient vraiment intéressant.

Voilà où nous devons trouver un équilibre et. Cet équilibre variera bien entendu de personne à personne en fonction de leurs circonstances particulières, valeurs, compréhension et une expérience.

Et les gens raisonnables ne diffèrent parfois, où se pose notre conversation politique considérable qui resteront bien habiter dans le futur.

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail
Cette entrée a été publiée dans Héritage et étiqueté , , , , , , , , , . Ajouter aux favoris permalien.

1 Response to Alliés de la Liberté

  1. Ron McKinnon dit:

    M. Nichols a posté mon e-mail pour lui à cet égard sur son Blog His article, à laquelle certains de ses lecteurs ont commenté, est ici

Les commentaires sont fermés.